Solarium Mayenne

Sculpture, 2017. 
Contreplaqué peint.
142 cm x 656 cm x 225 cm.
Production La Kiosque, Mayenne.

Painted plywood. Médiathèque Le Grand Nord, Mayenne. 2017. © David Michael Clarke ADAGP

En 2017, j’ai été invité par Mathias Courtet pour imaginer une résidence au sein de l’école d’arts plastiques dans la ville de Mayenne. La résidence démarrait avec une visite de la Villa Savoye, chef d’oeuvre d’architecture construite au début des années trente par Le Corbusier. J’ai été et je suis toujours particulièrement intéressé par les formes qui se trouvent sur le ‘toit terrasse’. A l’intérieur de la plupart des bâtiments de Le Corbusier, que ce soit pour une maison particulière ou une unité d’habitation, on est confronté à des espaces rectangulaires, une réponse architecturale sans doute nécessaire pour adresser l’agencement des espaces de vie et la maximisation de l’espace en général. Sur le toit on trouve un autre vocabulaire plus riche en formes, souvent courbées, parfois irrégulières. Ici les formes de l’architecte ne touchent rien si ce n’est que le ciel. Ces formes situées à la limite du bâtiment me semblent d’être la réalisation concrète de la liberté et le « Solarium » de la Villa Savoye est devenu une des formes iconiques du XXe siècle.

En se retrouvant à l’atelier en Mayenne, j’ai fait écouté aux participants du workshop une émission radiophonique enregistrée pendant les années soixante, « Ce soir on cambriole Le Corbusier ! » C’est un faux cambriolage bien sûr. Max Favelli et ses amis se rendent chez Le Corbusier et ils ‘volent’ quelques objets. Afin de les récupérer, Le Corbusier est obligé d’aller au studio et de raconter quelques anecdotes sur leur provenance. On découvre l’importance de la nature dans le projet moderniste lorsque Max Favelli demande pourquoi Le Corbusier possède une telle collection d’objets ornemental. Le Corbusier répond:

« Je voudrais d’abord rectifier ce qu’a dit Monsieur Max Favelli, disant que ces objets ornent mon appartement ou ma maison, ils ne l’ornent pas, ils l’occupent et ils occupent mon esprit surtout. Alors ces objet sont des choses qui existent partout, sous nos pas ou que ce soit dans les actes quotidiens dans des promenades que l’on fait dans la nature et le tout est de les voir, de les observer, de les reconnaitre et de voir qu’ils sont admirables parce qu’en général ils expriment, ils contiennent des lois de la nature. »

https://www.franceculture.fr/emissions/la-nuit-revee-de/ce-soir-cambriole-le-corbusier

J’ai demande à mon groupe si ils avaient des objets chez eux qui sont plus que des bibelots, des objets qui sont devenus des compagnons ’indispensables’, des objets qui ont survécus aux multiples déménagements et qui sont là sans doute jusqu’à la fin de nos jours. Les participants ont étés invités à amener leurs objets précieux à l’atelier. Ils les ont étudié, les ont dessiné afin de mieux les comprendre. Par la suite, grâce à leur recherche, chaque participant a produit une nouvelle forme, inspirée par leur objet de fascination.

En même temps, j’ai aussi commencé à réfléchir sur ces formes qu’on peut trouver dans la nature et leurs relations métaphoriques à notre existence. Je me suis imaginé en promenant sur une plage en hiver, le vent me poussant par le dos. En voyant un beau coquillage blanc et conique, lavé par la mer, je me suis accroupi pour le prendre dans mes mains. Beau bien sûr, mais aussi vide. La créature qui habitait cette micro-architecture est morte depuis longtemps. Maintenant, la vie se trouve ailleurs. Et puis j’ai pensé au bernard l’hermite et comment la vie peut revenir. Et plus loin j’ai pensé au Solarium de Le Corbusier, le coquillage Poissy, et comment la famille Savoye auraient pu s’installer à l’abri du vent et se chauffer sous les rayons du soleil. 

Avec l’aide de l’équipe technique de la Ville de Mayenne, j’ai proposé de construire un système d’étagères, inspirées par le Solarium de la Villa Savoye et d’inviter mon groupe à investir les alvéoles avec leurs propres créations.

Voir aussi:
XXX

Liens:
https://www.kiosque-mayenne.org
http://www.villa-savoye.fr